Un Entrepreneur/Une Leçon

Pour Florence Koné, ENTREPRENDRE C’EST «AVOIR UNE VISION»

By  | 

Florence Koné est une entrepreneure Ivoirienne à la tête de plusieurs entreprises en Côte d’Ivoire. À son actif, on peut compter ADVANTAGE (agence conseil en communication, marketing opérationnel et évènementiel), la REGIE INDENIE, éditrice du magazine culinaire CORDON BLEU, productrice de l’émission culinaire du même nom et PRONAILS qui s’occupe de la beauté des  mains et des pieds. Suivons le parcours de cette femme pleine de mérites qui s’est vue décerner plusieurs prix de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire.

 

1) Présentez-vous et parlez-nous de votre parcours.

 

Florence-koné-presentation

Je suis Florence Koné, je suis Ivoirienne, mariée et mère de deux magnifiques garçons de 19 ans et 15 ans. Je suis Directrice de Advantage et également Directrice de Publication du magazine culinaire Cordon Bleu. Pour le background, je suis une scientifique, j’ai une maîtrise en science et technique, option biochimie. J’ai démarré ma carrière à l’Institut Pasteur avant d’intégrer Nestlé Côte d’Ivoire, SIFCA, puis finalement me lancer dans l’entrepreneuriat.

 

2) Quelle a été votre motivation pour vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

 

Je suis très passionnée par l’entrepreneuriat et je savais que je finirai dans ce domaine. Très tôt, j’ai lancé ma première entreprise alors que j’étais étudiante en année de maîtrise, c’était une agence d’hôtesses. J’en ai lancé une seconde, ensuite un atelier de couture, une unité de production de jus….

 

3) Vous êtes à la tête de Advantage, Cordon bleu, Pronails… Ça fait beaucoup comme activités. Quels types de difficultés rencontre-t-on dans ce genre de situation ? Comment arrivez-vous à les gérer ?

 

Florence-Koné-business

D’abord, j’essaie de m’organiser en m’appuyant sur des personnes ressources compétentes pour pouvoir déléguer au maximum les tâches. Et donc vous aurez par exemple au niveau de la régie, le responsable de la régie qui est entièrement autonome et qui gère toutes les activités de l’entreprise. A  Advantage, les chefs de département animent leurs différents services. Au niveau de Pronails qui est une passion, j’ai formé les premières esthéticiennes qui à leur tour transmettent leur savoir.

Je ne rencontre pas de difficultés particulières parce que j’arrive à m’organiser, à segmenter mon temps de sorte à passer  par exemple 90 % de mon temps à Advantage.

 

 4) Un autre bijou (activité) en cours ?

 

Non, je  vous rassure (rires). Nous sommes plutôt à fond sur le 9ème Festival de Grillades d’Abidjan. Et pour cette année, nous avons initié il y a deux ans une avant-première au lancement du Festival et donc à partir de cette année cette avant-première va devenir un évènement à part entière qu’on a appelé la « Grill Night ». Ce sera un barbecue VIP. Un futur grand event ? Wait and see.

 

5)      Comment arrivez-vous à concilier vie professionnelle et vie de famille ?

 

Tout est toujours une question d’organisation et de priorité. Je reste très attachée aux valeurs familiales. Je m’organise pour être présente à la maison et disponible, quand mes enfants et ma famille ont besoin de moi. Une journée normale pour moi débute assez tôt les matins, souvent par une messe, départ des enfants pour l’école… Ensuite je me prépare, prends un petit déjeuner ; puis arrivée au aux alentours de 8h30.  Je travaille en discontinue jusqu’à 16h30 et je rentre à la maison au moment où mes enfants arrivent. Et donc, c’est le bon moment pour suivre les devoirs de maisons et révisions. Après je peux me remettre à travailler. Aujourd’hui, l’on peut aisément travailler de la maison tout en restant joignable.

 

6)    Quelles sont les qualités que doit avoir un entrepreneur pour réussir ?

 

La principale pour moi, et celle qui peut faire la différence, c’est LA VISION. Lorsque vous avez une vision claire, vous pouvez la partager avec vos collaborateurs. Et c’est ainsi la meilleure façon de pouvoir atteindre ses objectifs et de s’évaluer continuellement.

Florence-Koné-qualité

 

7)      On remarque qu’il existe de nombreux festivals de grillades en Afrique. Tout ceci est signé Advantage ?

Non pas du tout ! Le Festival de Grillade a été lancé par Advantage en Côte d’Ivoire ; c’est donc un évènement protégé car déposé à l’OAPI depuis 2008. Théoriquement, il ne devrait exister d’autres Festival de Grillades dans d’autres pays. Nous travaillons à mettre en place un cadre juridique, de sorte à être confronté le moins possible à ce genre de situation.

8)      Avez-vous trouvé satisfaction dans ce que vous faites aujourd’hui ?

Tout à fait ! Vous imaginez le grand écart que j’ai fait entre la biochimie et la communication ? C’est certainement fou. Mais j’aime ce que je fais, je travaille à tout moment, et pourtant je n’ai l’impression de ne pas travailler.  

 

9)      La plupart de vos produits tournent autour du culinaire. Dites-nous pourquoi ?


Florence-Koné-culinaire

Ceci est dû certainement au premier poste que j’ai occupé à l’Institut Pasteur dans le cadre de la microbiologie des aliments, ensuite, j’ai été au Grand Moulin d’Abidjan et c’est à Nestlé que j’ai réellement baigné dans tout ce qui concernait le culinaire. J’ai piloté les émissions « Maggi » sur la RTI1 et tout ce qui concernait le service consommateur, un service important chez Nestlé qui anticipe sur les besoins des consommateurs pour mieux orienter la R&D vers de nouveaux produits. Et aussi, j’aime bien découvrir tout ce qui est culinaire, les gens s’interrogent sur la quantité de nourriture que je mange (rires), mais je ne mange pas tant que ça.

 

10)    Vous êtes bonne cuisinière ?

 

Je suis quand même assez bonne cuisinière lorsque je mets les pieds à la cuisine. J’aime bien mélanger les goûts et  les recettes. J’aime également les plats simples et légers. Mon plat préféré est le Kédjénou accompagné d’Attéké ou de riz.

 

11)    La majorité de vos entreprises a déjà une notoriété, mais il est difficile de retrouver des interviews ou articles sur vous. Pourquoi une telle discrétion ?

 

C’est peut-être à cause de mon petit côté scientifique que je suis encore enfermée. J’essaie de m’améliorer, mais je ne suis pas une personne très expansive, et pourtant, je suis très ouverte.

 

12)    Vous êtes la première femme à faire la une de cette rubrique. Que pouvez-vous dire aux femmes entrepreneures ?

 

Florence-Koné

Super ! Pour moi, en Afrique, il y a un entrepreneur en chaque femme. Chacune a déjà fait quelque-chose depuis l’école primaire, vendre des friandises… Gérer une famille ou une maison, c’est comme gérer une PME. Vous avez à gérer du personnel et aussi les activités de la maison. Et je crois en ce que John Grey, auteur du livre « Les hommes viennent de Mars, les femmes de Venus » dit : les femmes sont multitâches. En effet, elles peuvent faire plusieurs choses à la fois et bien en plus. C’est ce qui nous différencie des hommes qui, quant à eux se focalisent sur un seul objectif avant de penser à un autre. Les femmes peuvent s’occuper à la fois de la maison, des enfants, du menu et être au bureau sans pour autant oublier l’enfant à l’école. Chaque femme a un potentiel pour devenir entrepreneur. Il faut peut être que nous femmes acceptions de sortir de l’informel et donc de formaliser nos activités. Visons haut, visons loin ; osons rêver grand. 

 

13)    Est-ce qu’il vous est arrivé de vouloir tout laisser tomber ?

 

Jamais ! C’est vrai que ça été difficile certaines années, mais j’ai eu une très grande foi en Dieu et je me dis que tous les obstacles sont faits pour être dépassés et si Dieu met un obstacle sur votre chemin, c’est parce qu’il sait que vous avez la capacité de le surpasser ; et donc freiner ou s’arrêter serait donc renier sa foi en Dieu.

 

14)    Quelle est la leçon la plus importante que vous avez tirée de votre parcours ?

Il faut croire en soi, croire en ses projets. Personne ne pourra le faire mieux que vous.

 

15)    Seriez-vous prêt à parrainer un jeune entrepreneur du réseau « s’inspirer » ?

Bien sûr, c’est avec un grand plaisir d’ailleurs !





TIMELINE



  • 1992: étudiante en année de maitrise (Université de Cocody)

                       Privilèges (agence d’hôtesses d’accueil)

  • 2004 : Création de Advantage Conseils (Agence Conseil en Communication, marketing opérationnel et événementiel)

                                      Employés permanents : 20 

                                      Employés occasionnels : plus de 500

  • 2008 : Lancement FESTIVAL DES GRILLADES D’ABIDJAN par Advantage (Plus de 120.000 festivaliers en 2 jours)

 

  •  2013 : Membre de la World Barbecue Association

participation du Festival des Grillades aux 12ème championnats du monde de Barbecue  (Saïdia au Maroc , 4 braiseurs ivoiriens).

  • 2009: REGIE INDENIE , (Magazine Cordon Bleu, Cordon Bleu TV sur RTI2, Le Défi Gourmand Dinor sur RTI1)

                                      Employés permanents : 15

 

autres activités

  • Ateliers mensuels de cuisine pour adultes
  • Ateliers de cuisine pour enfants : Les Marmitons
  • Concours de cuisine inter-écoles : Crack en cuisine

 

Distinctions

  • Prix de l’Entrepreneuriat Féminin 2015 décerné par la CGECI
  • 2ème Prix  d’Excellence de l’Entrepreneuriat Féminin décerné par la Primature en 2015
  • Prix Letagonin 2015 de la femme battante



Commentaires

commentaires