Entrepreneuriat & Leadership

3 ETAPES SIMPLES POUR REUSSIR VOTRE ETUDE DE MARCHE

By  | 

Le nouvel entrepreneur se focalise beaucoup plus sur la fiscalité, le business plan et surtout sur le choix d’une structure juridique, alors qu’il s’agit de questions secondaires dans les premiers mois de création d’une entreprise. L’étude du marché, quant à elle, reste bâclée alors qu’en fait, c’est le pivot de la création d’une entreprise.

 

Si l’étude de marché est menée sérieusement, cette étude vous confirmera la faisabilité de votre projet. En effet, l’étude de marché vous permet de vérifier l’intérêt de votre offre de produits ou de services,de recueillir des informations précises sur votre future clientèle et sur la concurrence.

 

Etape 1: Informations macroéconomiques

Quand on entend une telle expression “macroéconomique”, on s’imagine toute de suite qu’il s’agit surement d’un terme technique d’auditeur et qu’on ne pourra rien y comprendre. Dans notre cas, il s’agit simplement d’informations générales sur les tendances du marché, la démographie de la clientèle, la réglementation en vigueur, les normes à respecter, les niches à explorer, les freins éventuels, l’état de la concurrence.

QUESTIONS:

-Comment dois-je m’organiser?

-Qu’est-ce que je vends? Et à qui?

-Qui seront mes fournisseurs?

-Serai-je meilleur marché que mes concurrents dans la place?

-Qui est mon client potentiel? Quelles quantités est-il  prêt  à  m’acheter et à quel prix?

– Saurais-je lui vendre moins cher que la concurrence?

 

L’étude du marché doit se faire bien avant que le produit ou le service arrive sur le marché. Si le business que vous souhaitez monter, existe déjà, vous n’aurez pas besoin de mettre en place un dispositif compliqué. Observez (la concurrence) et informez-vous (les clients) en discutant!

Votre nouveau réflexe: Plantez-vous devant le magasin du concurrent et armez-vous de patience. Observez et notez qui pénètre dans la boutique en fonction des heures de la journée et surtout, qui en ressort avec un paquet. 🙂

Maintenant, complétez vos données recueillies avec les informations sur votre secteur d’activité en vous rendant sur des sites web et en lisant des magazines professionnels.

 

Etape 2: Les informations microéconomiques

Bien que n’étant pas un expert, vous avez maintenant réussi la première étape. La deuxième consistera juste à affiner  les indications générales précédemment rassemblées. Mais, en vous focalisant sur votre produit, votre zone d’activité, les besoins précis des clients répertoriés, l’existence d’une concurrence plus ou moins bien établie (en identifier leurs atouts et leurs faiblesses).

Internet, la géo localisation et immanquablement votre bon sens vous guideront dans l’implantation de votre business vis à vis de la concurrence.

Veillez surtout à être le “plus beau”, “le plus efficace”, “le meilleur rapport qualité-prix “, celui qui propose “le meilleur service après-vente”. Soyez très différent des autres!

QUESTIONS:

-Que va-t-on vendre?

-Pourquoi? (caractéristiques du produit ou service, avantages aux yeux de la clientèle)

-A qui? (niveau de vie, âge, activité de la clientèle, fréquence d’utilisation, taux de renouvellement)

-Comment? (en vente à distance, en vente directe, par internet)

-Quand? (achat saisonnier, régulier)

-Où? (centre-ville, quartier, zone commerciale)

-Combien? (en quelles quantités, à quel prix)

Ce questionnaire va vous permettre de valider la spécificité du produit ou service et de déterminer sa valeur ajoutée et ainsi une première liste de prospects.

 

Etape 3: L’analyse de la clientèle potentielle

Cette dernière étape vous permettra de trancher la question du prix de vente et de bâtir un business plan crédible. Pour mieux connaitre votre client (ses goûts, ses préjugées, ses réticences, ses moyens…), vous avez le choix entre une étude quantitative et une étude qualitative. En ce qui concerne la première, pour la réaliser, il faudrait interroger 200 à 1000 personnes. On dira qu’elle est plus a la portée des entreprises moyennes. Quant à l’étude qualitative, il vous faudra juste quelques dizaines de personnes. Vous pouvez dans ce cas réaliser un mini-test par téléphone, par mail ou par entretien individuel. Ce questionnaire devra être conçu dans le strict respect de certaines règles, sinon il vous induira en erreur.

Le questionnaire doit être clair, exempt de sous-entendus, d’ironie, de jargon technique, de mot étranger, de termes savants et de double négation. Il doit être immédiatement compréhensible par l’interviewé quelque-soit son niveau d’étude. Les termes utilisés doivent être familiers et posséder qu’un seul sens.

 

Maintenant que cette peur de l’étude de marché s’est dissipée en vous, vous voilà prêt pour débuter votre enquête. A vos marques!!!

 

Commentaires

commentaires